Ouvert aujourd’hui de à
Fermé | Ouvre à
Retour

05.12.2023

Ramen à Genève : la street-food transformée en expérience

Genève, souvent associée à sa riche diversité culturelle, ne cesse d’étonner les amateurs de cuisine du monde. Parmi les délices culinaires qui ont conquis le cœur des Suisses se trouve un mets d’origine lointaine. Pourtant, il est devenu partie intégrante de la scène gastronomique locale : les ramen. Plongeons dans l’histoire de ce plat réconfortant. Découvrons comment il s’est inséré dans le tissu culinaire de Genève.

 

L’Histoire des Ramen à Genève

Populaires depuis les années 70

Bien que leur histoire soit controversée, les ramen seraient originaires de Chine. Mais à l’instar du sushi, ils ont été adoptés et adaptés par le Japon. Tout cela se passe au début de siècle dernier. La Seconde Guerre Mondiale a joué un rôle prépondérant dans l’explosion de sa popularité. En effet, la pénurie de riz puis l’adoption des nouilles de blé par les anciens combattants revenus de Chine a validé leur notoriété.

Dans les années 70, avec l’arrivée des nouilles instantanées, la popularité des ramen a explosé. Mais pas encore à Genève.

Ces nouilles délicieusement souples ont évolué au fil du temps. Elles sont passées du statut de plat de rue ouvrier ou étudiant abordable à celui de chef-d’œuvre culinaire. Avec une variété infinie de styles, de bouillons et de garnitures, les ramen sont devenus une expérience gastronomique à part entière.

 

Genève et les ramen, une histoire internationale

Le voyage de l’Asie à l’Europe s’est passé plus tard qu’on le croit.

 

De la culture pop et de rue…

D’origine ouvrière et étudiante, les ramen sont associés en Europe à tout ce que la culture jeune adore :

  • Un produit venu d’Asie
  • Un mets peu cher
  • Un plat rapide à déguster
  • Une variété infinie de combinaisons pour un menu personnalisé

On peut dater leur croissante popularité de 2019, comme la coréenne K-pop. Pour autant, leur association est géographiquement incorrecte !

 

…à l’entrée dans la gastronomie genevoise

L’histoire des ramen à Genève ne se résume pas à l’importation d’un plat asiatique populaire. C’est réellement l’histoire d’une fusion de saveurs et de cultures.

La diversité de la population genevoise a créé un terreau fertile pour l’émergence de cuisines du monde entier. Et les ramen ne font pas exception. Très populaires au Japon, ils sont plus consommés que les sushi. Les Japonais venant sur Genève ont donc commencé à demander pourquoi il était impossible de trouver des ramen ! En 2014, le premier restaurant de ramen ouvre à Genève : il s’appelle Yukigini. Seulement une petite vingtaine d’autres suivront.

degustation de ramen à Genève

 

Quels ramen peut-on manger à Genève ?

Le ramen est une spécialité à base de nouilles de blé cuites dans un bouillon, qu’il soit de viande ou de poisson. Ensuite, ces nouilles sont agrémentées de légumes, de viandes (porc, poulet), de fruits de mer et d’œufs marinés.

 

Les nouilles

Avez-vous déjà entendu parler des nouilles Soba ? Elles sont faites à partir de farine de sarrasin ou d’un mélange de sarrasin et de blé. Ou bien des nouilles Udon, nouilles de blé collantes, assez pâles ?

En réalité, la nouille du ramen n’est ni l’un ni l’autre. C’est une nouille de blé assez fine, lisse ou ondulée, faite de farine de blé, d’eau, de sel et de kansui. Cet agent alcalin va donner sa légère couleur jaune à la pâte et sa texture toute particulière.

 

Des garnitures variées

Viande bouillie ou grillée, crevettes, légumes, œufs marinés ou mollets… les garnitures du ramen sont nombreuses. L’algue nori, les pousses de bambou ou de soja y trouvent également leur place.

 

Les bouillons font le ramen !

Mais ce sont bien les bouillons qui portent l’identité du ramen. Voici les sortes les plus connues :

  • Le Shoyu Ramen à base de soja (réputé le plus ancien)
  • Le Shio Ramen, fait d’un bouillon léger salé (le plus populaire)
  • Le Tonkotsu Ramen, où le bouillon à base d’os de porc a mariné des heures. (le plus épais)
  • le Miso Ramen à base d’haricots fermentés
  • Le Gyokai Ramen, à base de fruits de mer ou poisson
  • Le Tan Tan ramen, fort en épices

Plus récemment, le Curry ramen a vu le jour. Mais ce sont surtout les cultures et les matières premières qui font évoluer l’offre.

 

Plusieurs façons de déguster

Vous trouverez différentes appellations suivant les modes de dégustation.

En effet, un ramen peut être consommé avec le bouillon à part. Mais aussi sans bouillon. Ou encore avec des nouilles grillées.

Bref, il y en a vraiment pour tous les goûts !

 

L’Expérience Ramen à Confédération Centre Genève

Umamido a rapidement emboité le pas au premier restaurant de ramen Genevois.

Depuis 2017, la marque née à Bruxelles a posé ses baguettes dans la capitale romande. Le restaurant de Confération Centre, placé en plein Spoon Food Hall, nous régale chaque jour. Ses menus sont préparés minute pour les travailleurs et fans de shopping du quartier.

Chez Umamido, les bols de ramen et les autres mets d’accompagnement sont hyper gourmands et valent bien une petite attente ! Comptez un peu plus de 20 chf pour un plat complet.

Mais si vous ne préférez pas attendre, vous pouvez aussi commander en ligne !

Découvrez l’authenticité des ramen dans ce restaurant. Ne vous y trompez pas ! Il sert des bols copieux avec des bouillons riches et des nouilles parfaitement préparées.

Confédération Centre reflète donc en tous points la richesse culinaire mondiale. Pas étonnant que les ramen y aient une place de choix, pour régaler petits et grands, comme à la maison !

Vous n’avez jamais goûté ou êtes tenté par une version revisitée de ce plat réconfortant ? N’hésitez pas à nous rendre visite pour une expérience asiatique d’exception !